Comme dans un dessin animé, les mauvais gags se sont enchaînés chez nous depuis début juin :
- un soir, nénette est revenue de l'école à cloche pied, victime d'une bousculade et d'un croche pied en fin de récréation ; 2° fois dans l'année, 4° fois depuis deux ans !!!!!!
Au vu de la douleur, direction les urgences et hop, une attelle pour immobiliser la cheville, et un contrôle une semaine plus tard.
Du coup, adieu la kermesse car comment faire la chenille dans ces conditions ?
Une petite semaine au calme chez l'ancienne nounou puisqu'il était impossible de poser le pied par terre.

- 2° semaine, le jour de la visite de contrôle, avec l'autre chaussure dans mon sac à main. Et bien, non, je suis rentrée avec la chaussure toujours dans le sac et un nouvel ornement au pied de ma nénette, un plâtre .
Du coup, adieu la sortie de fin d 'année patinage et accrobranche, adieu le spectacle de fin d'année de danse, adieu le spectacle musical et adieu la sortie musée à Paris !

- Retour à l'école quand même, car la solidité du plâtre permettait enfin de poser un pied par terre, certes occasionnellement , mais quand même.
Et là , même Madame Redoute n'est pas aussi diligente . En moins de 24 h chrono, coup de fil de l'école, nénette était tombée en fin de récréation, et souffrait du poignet. En fait, un copain ( heu, vraiment un copain ?) lui avait piqué ses béquilles pour jouer et c'est en claudiquant pour les récupérer qu'elle est tombée !

- Alors là , les choses se sont corsées : impossible de marcher avec l'attelle. Là, je vois bien que plus personne ne suit : impossible avec une attelle au poignet de se servir des béquilles ! Et dire que le médecin des urgences assurait qu'elle pourrait  "trotter" avec son attelle et ses béquilles !

- Un week end plus tard, nouvel accessoire, le fauteuil roulant et la joie de vivre de nénette retrouvée .

DSCF3791

DSCF3793

DSCF3794

- Sauf que le fauteuil roulant pèse une tonne, enfin à mon goût . Seul son père arrive à porter nénette, avec quand même la délicate équation " 2 nénettes = 1 cher et tendre " sur la balance ...
Quant à moi, 3 séances de "hisser et porter" de fauteuil roulant dans le coffre de la voiture ont eu raison de mes délicates cervicales .
Si les choses continuent ainsi, mes prochaines photos seront avec un collier cervical  et non plus de délicates arabesques de perles !
Quand la scoumoune perdure !