J'avais acheté chez l'Oisivethé deux échevaux pour des châles, un gris violet  Madelin Tosh pour réchauffer une robe achetée à Saumur l'été dernier  et un autre d 'Old Maiden Aunt pour l'automne dans la couleur curcuma qui était dans toutes les boutiques en cet fin d'été. Et le modèle était déjà choisi, le Yasmine de Marie Adeline Boyer, m'étant déjà régalée sur ses modèles gratuits .
Je passe l'étape super fastidieuse de faire la pelote à partir de l'écheveau, les débuts chaotiques du montage où pour relever les 3 pauvres mailles sur le côté j'ai du m'y reprendre à plusieurs fois, jamais trop satisfaite du résultat.
Et puis, le châle a commencé à bien monter, trop bien d'ailleurs car j'ai rapidement atteint la bordure dentelle après le corps en jersey envers.
Et là, ça s'est gâté car il fallait considérer l'envers comme l'endroit pour la dentelle. Sauf que d'une fois sur l'autre, j'ai eu un peu de mal mais j'ai fini par vaincre .
Enfin, j'ai cru vaincre la chose jusqu'au moment où j'ai compté mes mailles pour les répétitions de motifs. Du côté droit, des mailles en moins, et du côté gauche en plus ou vice versa. Comme je n'y comprenais pas grand chose au motif ne voyant rien se dessiner, je trichais de droite et de gauche pour retomber sur mes comptes .
Jusqu'au moment où j'ai vu sur l'arrête centrale des défauts très moches, une sorte de scoliose la déformait.

l'arrête est quasiment droite


Ni une ni deux, j'ai détricoté toute la dentelle et après avoir péniblement réenfilé les mailles j'ai recommencé.
Faut dire que juste après cela , le 1° oeil avait été opéré de la cataracte et pas facile de gérer un oeil bien corrigé et l'autre toujours pas opéré .
J'ai recommencé en m'appliquant encore plus, en mettant encore plus d'anneaux marqueurs quand je suis arrivée au même endroit, j'avais commis  les mêmes erreurs.
Sauf qu'après avoir détricoté et essayé de remonter les mailles, il a fallu me rendre à l'évidence : pas capable de voir suffisament pour cela, donc j'ai tout tout tout détricoté.
Et j'ai réfléchi et trouvé pourquoi je me trompais : je suivais les explications écrites plus simples à lire que la grille et il y avait une erreur dans les explications écrites.
Du coup, en suivant la grille, mise en couleur, plus de soucis.
Et le dessin a commencé à se mettre en place et moi à comprendre la logique du motif, n'ayant plus beaucoup besoin de la grille . By by Pénélope.

une si jolie dentelle


Du coup, comme j'avais enfin vaincu, j'ai enchaîné sur une répétition de motif pour ne pas gaspiller la laine . Et bien sûr , au moment de rabattre, en panne de laine !
Comme je ne voulais pas recommander un écheveau de laine, j'ai fini au coton à broder DMC à peu près de la même couleur.
Et l'autre oeil opéré a permis aussi de tricoter plus facilement . Un bonheur cette double opération de la cataracte !
Verdict de ma jeune fille : "c'est atroce comme couleur" .Faut dire que son père avait le 1° acheté une chemise de cette couleur qu'elle déteste .Et voilà sa mère qui porte les mêmes couleurs.
Non mais où va - t -on si les parents portent les couleurs mode alors que l'ado se complait dans le noir, gris, et parfois une touche de bleu marine pour égayer ?
Mon verdict : il va super bien avec mon manteau improbable. Et le modèle est si joli une fois qu'on a compris. Je le referai mais avec une laine plus moelleuse, moins, sèche. Pas réussi à faire une photo porté, mais trop facile pendant le blocage .
Et j'attends avec impatience les nouveaux modèles de M.A. Boyer en français et si bien expliqués.