Pour moi, ce nom a d'abord été celui de la station de métro que j'ai fréquentée à toute heure de la journée pendant une petite semaine. Cela remonte à 25 ans lorsque je "suis montée " à Paris pour la 1° fois de ma vie .
Je profitais des oraux du CAPES pour visiter Paris avec mon copain qui m'avait rejoint , une fois les épreuves terminées. Ce jeune homme n'avait qu'un désir parisien à assouvir : " voir la Tour Eiffel" sous toutes ses coutures. D'où la station de métro empruntée à toute heure du jour et de la nuit . Tour Eiffel vue sous toutes ses coutures, toutes ses lumières, mais toujours d'en bas.
Il m' a fallu attendre des années encore pour tester les escaliers avec ma correspondante japonaise puis ma fille ensuite, et franchement, d'en haut, cela vaut le coup.

Maintenant que j'ai visité sous tous ses étages la dame Fer, je ne fréquente plus la station Bir Hakeim.

DSCF0911


Mais j'ai quand même passé des semaines sur le tricot éponyme crée par Cléonis.
Je suis fan depuis longtemps de ses tricots donc quand j'ai découvert celui ci, j'ai foncé .
Je suis partie sur une idée toute bête : tester de nouvelles techniques expliquées en français. Pas de prise de tête pour la traduction.
Sauf que j'ai galéré comme une folle pour monter les premières mailles, une folie ce truc de montage magique. Satanique plutôt . A croire que j'étais devenue bredine !malgré les photos .

DSCF0913


Parce que les explications sont écrites, il y a une grille et des photos pas à pas pour les techniques nouvelles, une bénédiction pour les cloches comme moi.
Quand je suis passée à la laine, une merveille, un écheveau de Madlintosh Sock, colori vishnu , achetée l'été dernier chez l'Oisivethé . Quand j'ai voulu défaire l'échantillon de la dentelle pour être sûre de ne pas gaspiller la laine, ça s'est franchement gâté . Pas moyen de détricoter ,j'ai donc du sacrifier cet échantillon. Et que dire des rangs raccourcis à l'allemande ? Je me suis embrouillée les neurones avec les doubles jambes allemandes . J'ai du envoyer un mail SOS à Cléonis qui m'a conseillé de regarder des vidéos sur le net. Quand j'ai enfin compris le truc, le châle est monté tout seul, facile, agréable à tricoter.
Par contre, je serais incapable de refaire des doubles jambes allemandes comme cela, sans une remise à niveau approfondie. Les techniques allemandes et moi , NEIN, alors que je couds burda sans réfléchir .
J'ai du recommander un second écheveau de laine, et je n'ai pas fait tous les rangs prévus pour la bordure .
Pas moyen de le bloquer tellement il est long, j'ai du épingler recto verso sur mon tapis de gym .

La laine dégradée est vraiment belle, il tient chaud mais juste ce qu'il faut pour les soirées d'été. J'ai très envie de le tricoter en noir comme elle.  Je suis fan, et je vais certainement me laisser tenter par un autre de ses châles , car je connais bien les autres satations de métro qui déisgnent joliment ses créations de châles. Il ne verra pas la tour Eiffel celui là, mais les côtes bretonnes .
Mélangeons les cultures