L'idée du départ est de trouver  le  modèle de  la robe idéale . Rien que ça !
Parce que pour moi, le vêtement phare de l'été est la robe .
 - Avantages multiples : pas besoin de chercher le haut qui va avec, on est  toujours bien habillée, toujours fraîche par forte chaleur car l'air circule.
- L'inconvénient est le repassage obligatoire, et on sait bien qu'en cas de forte chaleur, le bain de vapeur n'est pas la meilleure option.
Mais pour qu'elle soit un atout en cas de forte chaleur, il ne faut pas qu'elle soit trop ajustée , qu'elle entrave trop les mouvements. Du coup, le recherche du patron idéal se concentre sur deux périodes de l'année chez burda : l'été et les fêtes . Car une robe de fête peut devenir un bon compromis, dans un tissu sobre car en général assez décolletée. Après de heures à trier les piles de burda, je suis remontée jusqu'à 1995, mais ces années là sont  trop rancunières.
Du coup, je me suis décidée pour un modèle de novembre 2007, le modèle 110 qui est une jolie robe en taffetas ou je sais quoi .

robeJe suis allée faire les soldes dans mon magasin préféré : mon grenier à tissus. J'ai trouvé une popeline ardoise, bleu gris , achetée pour je ne sais plus quelle idée. Le métrage étant peu important, et le tissu uni, j'ai pu couper tête bèche ma robe.

J'appréhendais un peu l'essayage, craignant que ce soit sac à patates. J'avais juste modifié un peu le dos en prévoyant une pince pour éviter l'effet "dos qui décolle" si souvent observé avec mes robes burda.

J'ai ressorti la vieille grammaire de la couture pour les parementures et la fermeture éclair car je n'ai pas tout compris à leurs explications.
Quand tout a été cousu, j'ai pu passer à l'essayage et là j'ai eu une assez bonne surprise : elle est légèrement cintrée avec ses pinces et plis creux, des espèces de mancherons, ce qui lui donne un petit air rétro que j'aime bien pour un effort de couture minimum !
La couleur qui me semblait improbable rend finalement bien . J'ai essayé avec différentes ceintures, cela n'apportait rien.

Le verdict familial est comme d'habitude mitigé : le cher et tendre n' a pas tiqué ce qui passe pour quasi approbation alors que la jeune fille a détesté. Sans savoir ce qui n'allait pas.
Seul le chien a validé lors de la ballade pour la photo. Sauf que avec le vent qui plaque le tissu , pas facile de faire tenir les plis comme il faut et en plus , vu que je l'ai portée toute la journée, elle était toute frippée.

DSCF0884

DSCF0906

Le sourire crispé : " active mon coeur, je gèle sur place dans le vent" Et oui, car la robe idéale en cas de forte chaleur est testée à Loctudy avant le grand départ pour Antibes !

DSCF0889

Verdict : robe testée , validée.
Modifications à prévoir : accentuer la pince dans l'encolure dos pour plaquer le dos encore plus sur moi.
Supprimer la fermeture éclair du dos, le placer sous le bras , assez courte, cela suffira car j'enfile la robe par la tête sans soucis.
Prévoir des poches dans les coutures latérales pour que ce soit encore plus pratique.
Accentuer encore le côté rétro avec un autre tissu à motifs.

Et pour celles qui suivent, la robe test n°1 n' a pas encore été testée, portée, photographiée. Sans parler de la jupe test n°1. Car j'ai décidé de ne faire que des tests dans des tissus improbables, histoire de vider mes sotcks et de n'avoir aucun regret  pour le tissu en cas de déception . . . à suivre donc .